Chapelle Sainte Marie-Madeleine, Amos, Québec

 

Chapelle Sainte Marie-Madeleine

Chapelle Sainte Marie-Madeleine (Amos, Québec)

LA CHAPELLE SAINTE MARIE-MADELEINE
SAINTE MARIE-MADELEINE
INFORMATIONS PRATIQUES


LA CHAPELLE SAINTE MARIE-MADELEINE

Chapelle Sainte Marie-Madeleine

Seigneur mon Dieu, écoute l’appel et la prière
que ton serviteur fait aujourd’hui devant toi !
Que tes yeux soient ouverts jour et nuit sur cette maison,
sur ce lieu dont tu as dit : mon Nom sera là.
Écoute la prière que ton serviteur fera en ce lieu.

(1 Rois 8, 28-29)

Bien que de dimensions réduites, la chapelle Sainte-Marie-Madeleine contient tous les éléments caractéristiques d’une église orthodoxe. Elle est construite en trois parties : du côté ouest, le narthex, au centre, la nef, et du côté de l’Orient, le sanctuaire. Dans les églises monastiques, le narthex sert pour la récitation des Offices mineurs. Ici, il s’agit simplement d’une entrée d’où l’on peut apprécier l’ensemble du volume de l’église, et considérer l’étagement des voûtes de bois qui en recouvrent l’espace. La nef est de forme carrée, et symbolise les réalités terrestres. Le sanctuaire est légèrement surélevé par rapport à la nef, et symbolise l’univers spirituel. Entre la nef et le sanctuaire se dresse l’iconostase, qui offre à notre contemplation les icônes présentant les données fondamentales de la Foi. Nous y remarquons particulièrement l’icône du Christ, dont nous confessons qu’Il est véritablement homme et véritablement Dieu, et celle de la Mère de Dieu, qui a virginalement donné naissance au Christ. L’iconostase est percée de trois portes. Celles du centre, les plus ornées, sont les « portes royales ». Derrière celles-ci se trouve l’autel, de forme cubique, sur lequel se trouvent en permanence l’Évangile et la Croix. Au fond du Sanctuaire, à gauche, se trouve la « prothèse », une table où se célèbre la préparation du pain et du vin offerts à l’Eucharistie ; à droite, se trouve le « diaconicon », où sont préparés les ornements sacerdotaux nécessaires à la célébration. Devant l’iconostase se trouve une estrade, appelée « soléa ». En son centre, elle est élargie en forme de demi-cercle : il s’agit de l’« ambon », où se tient le célébrant lors de nombreux actes liturgiques.

L’Office divin est un constant dialogue entre le célébrant et le ou les chantres. Ceux-ci se tiennent au « chœur », situé, dans la Chapelle sainte Marie-Madeleine, au coin sud-ouest de la nef. Dans le pupitre du Chœur se trouvent les livres liturgiques nécessaires pour le chant de l’Office divin. Sur les murs se trouvent les icônes des principales fêtes de l’année. Le reste du mobilier de l’église est constitué de brûle-cierges et d’ « analoï » - pupitres qui soutiennent des icônes de vénération. L’un d’entre eux se trouve au milieu de l’église, et présente l’icône de sainte Marie-Madeleine, ou l’icône d’une fête liturgique.

L’extérieur de l’église présente une forme très élancée. Ses toitures ont une pente de soixante degrés d'inclinaison qui préviennent toute accumulation de neige en hiver, et surtout, donnent à l’édifice un mouvement ascendant qui évoque bien le mouvement de la prière. La chapelle est couronnée par un bulbe de cuivre, qui symbolise la flamme de la prière qui s’élève en ce lieu devant le Créateur de toutes choses.

À son sommet se trouve une Croix à huit branches. Huit, car il s’agit du nombre de la perfection, qui n’est autre que le Christ. La barre sur laquelle s’appuyaient les pieds du Sauveur est inclinée : elle s’élève du côté de celui qui a reconnu le Christ, et s’abaisse du côté de celui qui a refusé son témoignage. C’est la « balance de Justice « devant laquelle nous ne pouvons rester neutres : soit, nous nous ouvrons à la Lumière spirituelle qui nous est proposée, soit nous nous détournons d’elle, en prenant le monde matériel comme une fin en soi. La décision nous appartient.


SAINTE MARIE-MADELEINE

La Tradition orthodoxe distingue entre les différentes « Marie » mentionnées dans l’Évangile. Il convient ainsi de ne pas confondre sainte Marie-Madeleine avec la pécheresse repentante qui est venue oindre les pieds de Jésus.

Sainte Madeleine fut libérée par Jésus de « sept démons », puis accompagna le Sauveur au long de sa mission terrestre. Elle se tint auprès de la Croix, assista à l’ensevelissement, puis apporta des aromates pour l’onction – d’où son nom de « myrophore ». Elle découvrit le tombeau vide, reconnut le Christ ressuscité après l’avoir pris pour le jardinier, puis annonça la Résurrection aux Apôtres. Elle est dont une sainte tout-à-fait éminente, l’ « Apôtre des Apôtres », puisque ce fut à elle qu’il revint d’annoncer aux Disciples la Bonne Nouvelle de la victoire du Christ sur la mort.

La Chapelle est dédiée à la sainte Myrophore égale-aux-Apôtres. En cette église, nous ressentons les bienfaits de sa puissante intercession.

« J’ai reçu la même gloire que Moïse »,
dit sainte Marie-Madeleine.
« J’ai vu la gloire du Seigneur,
non pas sur une montagne, mais dans une tombe.
Sa gloire était cachée,
non par un nuage, mais par son corps.
C’est lui le Souverain des incorporels
et le Maître des nuées,
hier, maintenant et toujours ».
« Marie, va vite annoncer à ceux qui m’aiment
que j’ai triomphé de la mort », dit le Seigneur.
« Va annoncer la bonne nouvelle aux fils de Noé,
dis-leur : la mort est détruite.
Que ta parole leur soit
comme une branche d’olivier ».

Saint Romain le Mélode


INFORMATIONS PRATIQUES

HORAIRE DES OFFICES

VÊPRES

Chaque jour en semaine (sauf le jeudi) à 16:45

DIVINE LITURGIE

Dimanches à 9:15

L'horaire est modifiable selon les fêtes liturgiques
et la disponibilité du célébrant.

POUR S’Y RENDRE

Depuis Amos, prendre la route 111 ouest (route de La Sarre), direction La Ferme, sur 8 kms., puis prendre le premier chemin à gauche, le chemin du Cimetière des Ukrainiens.
La chapelle sainte Marie-Madeleine est située au numéro 125, à 800 m. de la route 111, sur le bord du Lac Gauvin.

Visitez le site web de la chapelle :

www.cableamos.com/orthodoxe/index.html

Prière de communiquer avec nous avant une visite.

INFORMATION

Higoumène Georges (Leroy)
125, chemin du Cimetière des Ukrainiens
Trécesson, Québec
J0Y 2S0 CANADA

Tél. et fax : 819-732-9209.

Voir aussi l'essai :

Les communautés orthodoxes
de l’Abitibi et de Rawdon

par le Dr Paul Ladouceur


Début de la Page Page d'Accueil

Dernière mise à jour : 18-05-07.