Vêpres de la Transfiguration

(PARTIES VARIABLES)

Fresque byzantine de la Transfiguration

Fresque byzantine de la Transfiguration

Prières initiales

Psaume 103

Grande Litanie de paix

(Pas de lecture du Psautier)

LUCERNAIRE, t. 4

Avant ta mise en croix, Seigneur, la montagne fut l’image du ciel, la nuée comme tente se déploya, tandis que tu étais transfiguré et que le Père te rendait témoignage. Pierre était présent avec Jacques et Jean, car ils devaient aussi t'accompagner au moment de la trahison, de sorte qu'ayant contemplé tes merveilles ils n'aient pas a craindre ta Passion devant laquelle en ton grand amour juge-nous dignes, Seigneur, de nous prosterner dans la paix. (2 fois)

Avant ta mise en croix, Seigneur, ayant pris tes Disciples avec toi, en leur présence tu te transfiguras sur une haute montagne, faisant luire sur eux la lumière de ta puissance ; dans ton amour pour les hommes et ton pouvoir·souverain, tu voulais en effet leur montrer la splendeur de ta divine Résurrection à laquelle nous te demandons, Seigneur, de nous faire participer dans la paix, car tu es bon et ami des hommes. (2 fois)

Sur la montagne élevée tu t'es transfiguré, Dieu Sauveur, ayant avec toi les coryphées des Disciples: tu révélas soudain ta glorieuse splendeur, montrant quelle divine gloire mériteront ceux qui se distinguent par la hauteur de leurs vertus. Conversant avec le Christ, Moïse et Élie prouvèrent que des vivants et des morts il est le Seigneur, le Dieu qui par la Loi et les Prophètes jadis avait parlé ; en sa faveur la voix du Père depuis la nuée lumineuse témoignait en disant : Écoutez-le, car il dépouillera 1'Enfer par sa mise en croix pour faire aux morts le don de l'éternelle vie. (2 fois)

Couverte jadis de ténèbres et de fumée, la voici maintenant vénérable et sainte, la montagne où tes pieds, Seigneur, se sont posés ; le mystère caché depuis les siècles, en effet, ta redoutable Transfiguration l'a révélé en ces derniers temps à Pierre, à Jacques et à Jean ; ne pouvant soutenir l’éclat de ton visage rayonnant et la splendeur de tes vêtements, ils tombèrent la face contre terre : saisis d’effroi, ils s’étonnèrent de voir Moïse et Élie parler avec toi de ce qui devait t’arriver. Et la voix du Père rendait témoignage en disant : Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui j’ai mis ma complaisance. Écoutez-le, car il accorde au monde la grâce du salut. (2 fois)

Gloire au Père... Maintenant..., t. 6

Pour leur montrer d'avance ta Résurrection, Christ notre Dieu, tu pris avec toi trois de tes Disciples, Pierre, Jacques et Jean, et tu montas au Thabor. Et, te transfigurant, Dieu Sauveur, tu couvris la montagne de clarté. Tes Disciples, ô Verbe, se jetèrent contre le sol, incapables de contempler l'apparence qui ne peut être vue. Et les Anges te servaient avec crainte et tremblement, les cieux frémirent et la terre trembla, voyant ici-bas le Seigneur en sa gloire.

Entrée

Lumière joyeuse

Prokimenon du jour

LECTURES

Lecture de l’Exode (24, 12-18)

Le Seigneur dit à Moïse : Monte vers moi sur la montagne et restes-y; je vais te donner les tables de pierre - la Loi et les commandements que j'ai écrites pour leur instruction. Moïse se leva ainsi que Josué, son serviteur, et ils gravirent la montagne de Dieu. I1 avait dit aux anciens : Attendez-nous ici jusqu'a notre retour. Vous avez avec vous Aaron et Hur. S'il y a quelque affaire à régler, qu'on s'adresse à eux ! Et Moïse gravit la montagne. La nuée couvrit la montagne, et la gloire de Dieu reposa sur le mont Sinaï, qui fut couvert par la nuée six jours durant. Le septième jour, le Seigneur appela Moïse du milieu de la nuée. La gloire du Seigneur avait, aux yeux des enfants d'Israël, l'aspect d'un feu brûlant au sommet de la montagne. Et Moïse pénétra au milieu de la nuée; il gravit la montagne, sur laquelle il demeura quarante jours et quarante nuits.

Lecture de l’Exode (33, 11-23; 34, 4-6, 8)

Le Seigneur conversait avec Moïse face à face, comme un homme converse avec son ami. Puis Moïse regagnait le camp, tandis que son serviteur Josué, fils de Noun, un jeune homme, ne quittait pas l'intérieur de la Tente. Moïse dit au Seigneur: Tu me dis de faire monter le peuple, sans me faire connaître celui que tu enverras avec moi. Et pourtant tu m’avais dit : C'est toi que je préfère et tu as toute ma faveur. Si donc j'ai trouvé grâce auprès de toi, daigne te révéler à moi, afin que je te connaisse véritablement, pour jouir de ta faveur, et que je sache dans quelle mesure cette grande nation est vraiment ton peuple. Le Seigneur répondit : Moi-même, je marcherai devant toi et te conduirai vers le repos. Moïse ajouta : Si tu ne viens pas toi-même avec nous, ne nous fais pas quitter ce lieu. À quel signe saura-t-on que nous jouissons de ta faveur, moi et ton peuple, sinon à ce que tu marches avec nous ? Alors on nous distinguera, moi et ton peuple, de toutes les nations qui sont sur la face de la terre. Le Seigneur dit à Moïse : Ce que tu demandes, je le ferai, car tu as trouvé grâce a mes yeux, et c'est toi que je préfère. Moïse lui dit : Montre-moi ta gloire. Dieu dit : Je passerai devant toi dans ma gloire et le Seigneur prononcera son nom devant toi. Je donne ma faveur à qui je veux, et je fais miséricorde à qui me plaît. Et il dit : Tu ne pourras pas voir ma face, car il est impossible à l'homme de voir ma face et de vivre. Et il ajouta : Voici une place près de moi; tu te tiendras sur le rocher. Quand passera ma gloire, je te mettrai dans le creux du rocher et je t'abriterai de ma main durant mon passage. Puis je retirerai ma main et tu me verras de dos; mais ma face ne peut être vue ! De bon matin Moïse gravit le mont Sinaï, comme le Seigneur le lui avait prescrit. Et le Seigneur descendit dans la nuée, il se tint la près de lui et proclama son nom de Seigneur. Le Seigneur passa devant lui et s'écria : Seigneur, Dieu de tendresse et de pitié, lent a la colère, riche en miséricorde et fidélité. Moïse aussitôt, s'inclinant jusqu'à terre, se prosterna devant le Seigneur.

Lecture du troisième livre des Rois (19, 3-9,11-13,15-16)

En ces jours-là, Élie vint à Bersabée en Juda et y laissa son serviteur. Lui-même, il s'avança dans le désert une journée de marche et alla s'asseoir sous un genévrier. I1 se coucha et s'endormit sous cette plante. Mais voici qu'un ange le toucha et lui dit : Lève-toi, mange et bois! Élie regarda, et voici qu'il y avait a son chevet une fougace de froment et une cruche d'eau. I1 se leva, mangea et but, puis il se recoucha. L'Ange du Seigneur vint une seconde fois, le toucha et lui dit : Lève-toi, mange et bois, autrement le chemin sera trop long pour toi ! I1 se leva, mangea et but, puis soutenu par cette nourriture il marcha quarante jours et quarante nuits jusqu'au mont Horeb. Là il entra dans une grotte pour s’y reposer. Et voici que la parole du Seigneur lui fut adressée, et le Seigneur lui dit : Sors d'ici et tiens-toi sur la montagne devant le Seigneur, car le Seigneur va passer ! Et voici que, précédant le Seigneur, il y eut un vent fort et violent qui fendait les montagnes et brisait les rochers : ce n'est pas dans le vent qu'était le Seigneur. Après le vent, il y eut un tremblement de terre : ce n'est pas dans le tremblement de terre qu’était le Seigneur. Et après le tremblement de terre, un feu : ce n'est pas dans le feu qu'était le Seigneur. Et après le feu, le murmure d'une brise légère, et là était le Seigneur. Quand il l'entendit, Élie se voila le visage avec son manteau, il sortit et se tint a l'entrée de la grotte. Et le Seigneur lui dit : Va, retourne par le même chemin vers le désert de Damas, pour oindre Élisée, fils de Saphat, à ta place, comme prophète.

LITIE, t. 2

Toi dont la lumière a sanctifié tout l'univers, tu t'es transfiguré sur la montagne élevée, révélant ta puissance à tes Disciples, Dieu de bonté, car tu rachètes le monde du péché ; c’est pourquoi nous crions : Seigneur de miséricorde, sauve nos âmes.

Avec gloire transfiguré sur la montagne du Thabor, tu montras à tes Disciples, ô Christ notre Dieu, la gloire de ta divinité ; de ta connaissance répands sur nous aussi la clarté et guide-nous sur le chemin de tes divins commandements dans ta bonté et ton amour pour les hommes.

Splendeur qui précède le soleil, sur terre séjournant dans un corps, le Christ, voulant accomplir avant la Croix toute l'oeuvre divine du salut, en ce jour sur le Thabor mystiquement révèle l'image de la Trinité ; prenant à l'écart avec lui ses trois Disciples choisis, Pierre, Jacques et Jean, et voilant quelque peu l'incarnation, il se transfigura devant eux, manifestant la splendeur de l'originelle beauté, non pas entièrement toutefois, car s'il les affermissait dans la foi, il les épargnait cependant, de peur qu'à cette vue ils ne perdent la vie ; aussi leurs yeux de chair ne le voyaient qu'autant qu'ils pouvaient le supporter. De même il invita Moïse et Élie, les prophètes les plus éminents, à témoigner de sa divinité, attestant qu'il est en vérité le reflet du Père divin, le Seigneur des vivants et des morts. Aussi, comme une tente les enveloppe la nuée et d'en haut la voix du Père retentit qui lui rend témoignage en disant Celui-ci est mon Fils bien-aimé avant l'aurore engendré virginalement de mon sein ; c'est lui que j'envoie pour sauver les baptisés dans le Père et le Fils et dans l’Esprit très-saint qui reconnaissent selon la foi que la puissance de la Divinité est une et indivisible; écoutez-le. Toi donc, ami des hommes, ô Christ notre Dieu, fais-nous resplendir aussi dans la clarté de ta gloire inaccessible, et fais de nous, dans ta suprême bonté, les dignes héritiers de ton royaume sans fin.

Gloire au Père..., t. 5

Venez, gravissons la montagne du Seigneur jusque dans la maison de notre Dieu et contemplons la gloire de sa Transfiguration, gloire que tient du Père le Fils unique de Dieu ; à sa lumière prenons la lumière ; puis, élevés par 1'Esprit, nous chanterons dans tous les siècles la consubstantielle Trinité.

Maintenant...

Dans la nuée te contemplaient, ô Christ, toi l'auteur de la Loi et l'accomplissement des prophéties, Moïse qui-vit-Dieu et Élie, ce conducteur de char enflammé qui, sans brûler, mène sa course dans le ciel. De ta Transfiguration ils furent les témoins; avec eux rends-nous dignes de la même clarté, Seigneur, pour te chanter dans les siècles.

APOSTICHES, t. 1

Celui qui en symboles conversa sur le mont Sinaï avec Moïse jadis, lui disant : Je suis celui qui est, en ce jour transfiguré sur la montagne du Thabor, aux Disciples manifesta la nature des humains en lui-même revêtue de la beauté que son image à l'origine possédait : de Moïse et d'Élie faisant les témoins d'une telle grâce, c'est a son allégresse qu'il leur fit prendre part, puisqu'ils avaient prédit son passage par la Croix et sa Résurrection qui nous sauve.

À toi le ciel, à toi aussi la terre.

En 1'Esprit contemplant d'avance la venue dans la chair du Fils unique parmi les hommes, l'ancêtre de Dieu, le prophète David, invite de loin à l'allégresse la création et s’écrie, prophétisant : À ton nom le Thabor et 1'Hermon exultent de joie ! Gravissant en effet cette montagne avec tes Disciples, Sauveur, transfiguré, tu fis resplendir à nouveau notre nature ternie par Adam, lui conférant la gloire et la splendeur de ta propre divinité ; c'est pourquoi nous te chantons : Créateur de toutes choses, Seigneur, gloire à toi.

À ton nom le Thabor et 1'Hermon exultent de joie.

Contemplant l'immense flot de la clarté et ton inaccessible divinité, Seigneur éternel, tes Apôtres choisis sur la montagne où tu fus transfiguré en extase furent ravis et, de toutes parts illumines par la claire nuée, ils entendirent la voix du Père confirmant le mystère de ta venue dans la chair, attestant que même après l'incarnation tu demeures, et toi seul, le Fils unique et le Sauveur de l'univers.

Gloire au Père... Maintenant..., t. 6

À Pierre, Jacques et Jean, tes Disciples préférés, en ce jour tu montres, Seigneur, sur la montagne du Thabor la gloire de ton aspect divin ; ils voyaient en effet tes vêtements resplendissants de clarté et ton visage plus brillant que le soleil ; et, ne pouvant supporter l'immédiate vision de ton éclatante illumination, ils se jetèrent sur le sol, incapables de regarder. Et du ciel ils entendirent une voix qui te rendait témoignage : Celui-ci est mon Fils bien-aimé venu dans le monde sauver l'humanité.

TROPAIRE, t. 7

Tu t’es transfiguré sur la montagne, ô Christ notre Dieu. laissant tes Disciples contempler ta gloire autant qu'ils le pouvaient : fais briller aussi sur les pécheurs que nous sommes ton éternelle clarté par les prières de la Mère de Dieu, Source de lumière, gloire à toi. (3 fois)


Début de la Page Page d'Accueil

Première version : 24-06-97
Dernière mise à jour : 30-07-02