Versets Choisis des Psaumes

Le Roi, Prophète et Psalmiste David
(Détail d'une icône de Novgorod,
fin du 15e siècle)

SEIGNEUR MON DIEU,
TU ES INFINIMENT GRAND

LE SEIGNEUR EST MISÉRICORDIEUX

TU ES MON FILS

MON ÂME A SOIF DE TOI

PRÊTE L’OREILLE À MA PRIÈRE

TU ME SONDES ET ME CONNAÎT

REMETS TON SORT AU SEIGNEUR

SOYONS DANS LA JOIE

RENDONS GRÂCE AU SEIGNEUR

 


SEIGNEUR MON DIEU,
TU ES INFINIMENT GRAND

Bénis le Seigneur, ô mon âme !
Seigneur mon Dieu, tu es infiniment grand,
revêtu de splendeur et de majesté,
drapé de lumière comme d’un manteau,
tu déploies les cieux comme une tente,
tu bâtis sur les eaux tes chambres hautes. (103, 1-3)

Que ton savoir, Seigneur, est admirable !
Trop élevé, je n'y puis atteindre !
Les ténèbres mêmes pour toi n'ont pas d'obscurité,
et la nuit devient lumineuse comme le jour.
Que tes pensées, Seigneur, sont élevées !
Que la somme en est grande ! (138, 6, 11, 17)

Que tes oeuvres sont grandes, Seigneur,
combien profondes tes pensées ! (91, 6)

Le Seigneur règne, vêtu de majesté,
le Seigneur a revêtu la puissance, il l’a nouée à ses reins.
A ta maison convient la sainteté
Seigneur, en la longueur des jours. (92, 1, 5)

Le soleil connaît l’heure de son coucher,
tu poses la ténèbre, c’est la nuit.
Que tes oeuvres sont grandes, Seigneur,
toutes avec sagesse tu les fis !
La terre est pleine de tes richesses ! (103, 19, 20, 24)

Tu envoies ton Esprit : ils sont créées,
tu renouvelles la face de la terre.
Pour les siècles soit la gloire du Seigneur,
que le Seigneur se réjouisse en ses oeuvres. (103, 30-31)

Venez et voyez les oeuvres du Seigneur,
les merveilles qu’il accomplit au milieu des fils de l’homme. (65, 5)


LE SEIGNEUR EST MISÉRICORDIEUX

Le Seigneur est miséricordieux et compatissant,
longanime et plein de bonté. (102, 8)

Comme est la hauteur des cieux sur la terre,
ainsi la miséricorde du Seigneur envers ceux qui le craignent.
Comme est loin l’orient de l’occident,
autant il éloigne de nous nos transgressions.
Comme est la tendresse d’un père pour ses enfants,
tendre est le Seigneur pour qui le craint. (102, 11-13)

Bon est le Seigneur,
éternel est son amour,
d’âge en âge, sa fidélité. (99, 5)

Seigneur, ta miséricorde est éternelle,
ne méprise pas l'oeuvre de tes mains. (137, 8)

Aie pitié de moi, ô Dieu, dans ta bonté,
selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions.
Lave-moi de toute mon iniquité,
et purifie-moi de ma faute,
car je reconnais mes transgressions,
et ma faute est constamment devant moi. (50, 3-5)

Que Dieu nous prenne en pitié et qu’il nous bénisse,
qu’il fasse briller sur nous la lumière de sa Face. (66, 2)

Conduis-moi, Seigneur, dans ton chemin,
pour que je marche dans ta vérité ;
mon coeur se réjouit de la crainte de Dieu.
Je te confesserai, Seigneur mon Dieu, de tout mon coeur,
et je glorifierai ton Nom pour toujours et à perpétuité.
Car ta miséricorde est grande envers moi,
tu as arraché mon âme au séjour des morts. (85, 11-13)

N'entre pas en jugement avec ton serviteur,
car nul vivant n'est justifié devant toi.
Fais-moi dès le matin entendre ta miséricorde,
car j'ai mis en toi mon espérance.
Fais-moi connaître la voie à suivre,
car vers toi je veux élever mon âme.
Délivre-moi, Seigneur, de mes ennemis,
auprès de toi j'ai cherché un refuge ;
enseigne-moi à faire ta volonté,
car c'est toi mon Dieu. (142, 2, 8-10)

TU ES MON FILS

Le Seigneur m'a dit: "Tu es mon Fils,
je t'ai engendré aujourd'hui." (2, 7)

Tu es le plus beau des enfants des hommes,
la grâce est répandue sur tes lèvres,
oui, Dieu t’a béni pour toujours. (44, 3)

Les filles des rois viennent à ta rencontre,
la reine est à ta droite, parée de l’or d’Ophir.
Le Roi s’est épris de ta beauté !
C’est ton Seigneur, tous se prosterneront devant lui.
Toute la gloire de la fille du Roi est en elle-même,
elle resplendit dans ses vêtements tissés d’or. (44, 10, 12, 14)

Parce qu’il espère en moi, je le délivrerai,
je le protégerai puisqu’il connaît mon Nom.
Il m’invoquera et je l’exaucerai,
je serai avec lui dans la détresse,
je le sauverai et je le glorifierai. (90, 14-15)

Le Seigneur dit a mon Seigneur: "Siège à ma droite,
jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis l'escabeau de tes pieds."
A toi la principauté au jour de ta puissance,
dans le splendeur des saints :
je t'ai engendré de mon sein avant l'aurore.
Le Seigneur l'a juré et ne s'en dédira pas :
tu es prêtre pour l'éternité selon l'ordre de Melchisédech.
(109, 1, 3, 4)

La pierre qu’avait rejetée les bâtisseurs
est devenue la principale de l’angle.
C’est là l’oeuvre du Seigneur
et c’est merveille à nos yeux ! (117, 22-23)

Béni soit celui qui vient au Nom du Seigneur !
Nous vous bénissons au Nom du Seigneur ! (117, 26)

Auprès de toi est la source de vie,
dans ta lumière nous verrons la lumière. (35, 10)

MON ÂME A SOIF DE TOI

Ô Dieu, mon Dieu, je te cherche dès l’aurore,
mon âme a soif de toi.
Après toi languit ma chair,
comme une terre déserte, sans eau.
Aussi te contemplerai-je au sanctuaire,
dans l’attente de ta puissance et de ta gloire.
Mieux vaut ta grâce que la vie,
mes lèvres te célébreront.
Ainsi te bénirai-je en ma vie :
mes lèvres te célébreront. (62, 2-5)

Comme un cerf assoiffé brame auprès les eaux vives,
ainsi mon âme soupire auprès de toi, Seigneur.
Mon âme a soif de Dieu, du Dieu vivant,
quand irai-je contempler la Face de Dieu ? (41, 1-2)

J’ai dit : "Qui me donnera les ailes de la colombe ?
Qui me permettra de prendre l’envol vers le repos ?" (54, 7)

Seigneur, écoute ma prière,
et que mon cri parvienne jusqu'à toi.
Ne me cache pas ta face au jour de la détresse,
incline vers moi ton oreille,
quand je t'invoque, hâte-toi de m'exaucer ! (101,1-2)

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur !
Seigneur, écoute mon appel ! (129, 1)

De ma voix je crie vers le Seigneur,
de ma voix j’implore le Seigneur.
Je cri vers toi, Seigneur,
je dis : "C’est toi mon abri,
mon partage sur la terre des vivants". (141, 2, 6)

PRÊTE L’OREILLE À MA PRIÈRE

Prête l’oreille, Seigneur, à ma prière,
sois attentif à la voix de ma supplique.
Au jour de la détresse, je t’ai invoqué
et tu m’as exaucé ! (85, 6-7)

Sur votre couche, méditez dans vos coeurs, puis silence !
Fais briller sur nous, Seigneur, la lumière de ta Face ! (4, 5-7)

Venez, prosternons-nous
et adorons le Seigneur notre créateur ! (94, 6)

J'ai invoqué le Nom du Seigneur :
ô Seigneur, délivre mon âme ! (115, 4)

Tu es béni, Seigneur,
enseigne-moi par tes commandements. (118, 12)

Le Seigneur est près de tous ceux qui l'invoquent,
de tous ceux qui l'invoquent avec sincérité.
Il accomplit les désirs de ceux qui le craignent,
il entend leur cri et il les sauve. (144, 18-19)

TU ME SONDES ET ME CONNAIS

Seigneur, tu me sondes et tu me connais,
tu connais l’heure de ma mort et celle de ma résurrection.
C’est toi qui m’as formé,
et ta main s’est posée sur moi. (138, 1, 2, 5)

Qu'est-ce que l'homme pour que tu te souviennes de lui
et le fils de l'homme pour que tu le visites ?
Tu l'as fait de peu inférieur à Dieu,
tu l'as couronné de gloire et de splendeur ;
Tu l'as établi sur l'oeuvre de tes mains,
tu as tout mis sous ses pieds. (8, 5-7)

Pourtant j’avais dit : "Vous êtes des dieux,
vous êtes tous les fils du Très-Haut." (81, 6)

Seigneur, je n’ai pas un coeur qui s’enfle,
ni des regards hautains :
je n’ai pas pris le chemin des grandeurs,
je ne recherche pas les merveilles trop élevées pour moi.
Non, mais j’ai aplani les sentiers de mon âme :
je lui ai imposé silence. (130, 1-2)

Qu'est-ce l'homme pour que tu te souviennes de lui ?
Et le fils de l'homme pour que tu le visites ? (143, 3)

L’homme descendra dans la profondeur de son coeur,
alors Dieu montera sa gloire. (63, 7)

REMETS TON SORT AU SEIGNEUR

Mets tes délices dans le Seigneur,
il te donnera ce que ton coeur désire.
Remets ton sort au Seigneur et confie-toi en lui,
il agira lui-même.
Il fera resplendir ta justice comme la lumière,
et ton droit comme le soleil de midi. (36, 4-6)

En toi, Seigneur, j’ai espéré, que je ne sois confondu ;
dans ta justice, sauve-moi !
Incline vers moi ton oreille,
hâte-toi de me délivrer.
Entre tes mains, Seigneur, je remets mon esprit,
tu me rachèteras, Dieu de vérité. (30, 1-2, 6)

Seigneur, que ta miséricorde soit sur nous,
selon l'espérance que nous avons mise en toi. (32, 22)

Repose-toi en silence sur le Seigneur
et espère en lui. (36, 7)

Le jour où la crainte me gagne, Seigneur Très-Haut,
c'est en toi que je me réfugie. (55, 4)

En Dieu seul mon âme est en repos,
de lui vient le salut.
Lui seul est mon rocher, mon Sauveur, ma citadelle,
je ne saurais être ébranlé. (61, 2-3)

En toi, Seigneur, j'ai espéré,
dans l'éternité point ne serai confondu.
Sois-moi un Dieu protecteur,
une forteresse où je trouve le salut,
car c'est toi mon rocher et ma forteresse. (70, 1, 3)

Je lève les yeux vers les montagnes,
d'où le secours me viendra-t-il ?
Le secours me vient du Seigneur,
qui a fait le ciel et la terre. (120, 1)

SOYONS DANS LA JOIE

Ce jour le Seigneur l’a fait,
soyons dans la joie et l’allégresse ! (117, 24)

Justes, réjouissez-vous dans le Seigneur !
Hommes de coeur droit, tressaillez d’allégresse ! (31, 11)

Goûtez et voyez combien le Seigneur est bon,
heureux l’homme qui cherche en lui son refuge. (33, 9)

Je me rappelle avec effusion de coeur
quand j’avançais vers le lieu d’émerveillement,
vers la maison de Dieu :
lors c’étaient des cris de joie,
des hymnes d’action de grâce dans un cortège en fête. (41, 5)

Tu me réjouis, Seigneur, par tes oeuvres,
je suis transporté de joie devant l'ouvrage de tes mains. (91, 5)

Qu'il est beau de célébrer notre Dieu,
qu'il est doux, qu'il est bienséant de le louer !
Il compte le nombre des étoiles,
il leur donne à toutes des noms. (146, 1, 4)

RENDEZ GRÂCE AU SEIGNEUR

Rendez grâce au Seigneur car il est bon,
sa miséricorde est éternelle ! (105, 106, 117, 135...)

De la bouche des enfants et de ceux qui sont
à la mamelle, tu as fait retentir la louange. (8, 3)

Seigneur, ouvre mes lèvres,
et ma bouche annoncera ta louange. (50, 17)

Il est bon de rendre grâce au Seigneur,
de chanter ton Nom, Dieu Très-Haut,
d'annoncer le matin ta miséricorde
et ta fidélité au long des nuits. (91, 2-3)

Bénis le Seigneur, ô mon âme,
et tout ce qui est en moi bénisse son saint Nom.
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
et n’oublie aucun de ses bienfaits. (102, 1-2)

Que rendrai-je au Seigneur
pour tous les bienfaits dont il m’comblé ?
J’élèverai la coupe du salut
et j’invoquerai le Nom du Seigneur. (115, 12-13)

Qu'ainsi chantent les rachetés du Seigneur,
ceux qu'il a affranchis des mains de l'ennemi,
qu'il a rassemblés de tous les pays,
de l'orient, de l'occident, du nord et du midi. (106, 1-3)

Bénis soit le Nom du Seigneur, dès maintenant et à jamais !
Du lever du soleil à son déclin, loué soit le Nom du Seigneur ! (112, 2-3)

Pendant la nuit, serviteurs du Seigneur, bénissez le Seigneur,
vous tous qui veillez dans la maison du Seigneur. (133, 1)

Que ma prière s’élève comme l’encens devant toi,
et l’élévation de mes mains comme le sacrifice vespéral ! (140, 2)

Je t’exalterai, ô mon Dieu, mon Roi,
et je bénirai ton Nom pour toujours et à perpétuité !
Chaque jour je te bénirai,
et je célébrerai ton Nom pour toujours et à perpétuité ! (144, 1-2)

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
sa louange dans l’Église sainte.
Qu’Israël se réjouisse en son Créateur,
que les fils de Sion exultent en leur Roi. (149, 1-2)


Que tout ce qui respire loue le Seigneur !


POUR ALLER PLUS LOIN

La plupart des versets sont extraits du Livre des psaumes, traduit et mis en oeuvre par les Moines de Bois-Aubry © Abbaye de Bois-Aubry, 1993 (37120 Luzé, France).

Voir aussi Les Psaumes : Prières de l’Église (P. Placide Deseilles, Ymca-Press, 1979), dont l’Introduction fournit des indications précieuses sur les origines et les principaux thèmes des Psaumes.

La page LES PSAUMES, PRIÈRES DE L'ÉGLISE contient des article sur « L'intérprétation chréteinne des Psaumes », « Le Psautier, livre de prières de l'Église », ainsi qu'un classement des Psaumes par thème.


Début de la Page Page d'Accueil

Dernière mise à jour le 01-03-03.